Céline Castets-Renard

Professeure titulaire, Université d’Ottawa, Faculté de droit - Section de droit civil
Experte à la Commission européenne, Observatoire de l'Économie des plateformes en ligne

Céline Castets-Renard est professeure titulaire à la Section de droit civil, Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, depuis juillet 2019. Depuis janvier 2020, elle est titulaire de la Chaire de recherche de l’Université sur l’intelligence artificielle responsable à l’échelle mondiale.

Avant de se joindre à l’Université d’Ottawa, elle a été professeure de 2012 à 2019 à l’Université Toulouse Capitole en France, où elle avait auparavant été maître de conférences en droit privé de 2002 à 2012. Elle est titulaire de la chaire de recherche du gouvernement Law, Accountability and Social Trust in AI (3IA) au sein d’ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute). En plus de son rattachement à l’Université de Toulouse, elle a été professeure invitée en 2011-2012 à l’Université de Nouvelle-Calédonie, où elle a mené des travaux de recherche sur la protection des savoirs autochtones.

En 2015, elle a été nommée membre junior du prestigieux Institut universitaire de France. Cette nomination de cinq ans lui a permis de mettre l’accent sur son programme de recherche qui porte sur la régulation du numérique, mais également de réaliser un séjour de recherche aux États-Unis à la Fordham Law School où elle a été récipiendaire d’une bourse Fulbright, puis à l’Université Yale où elle a travaillé au Internet Society Project.

Ses travaux de recherche portent généralement sur le droit et la régulation du numérique dans des domaines variés de droit privé allant de l’impact de la technologie sur les contrats et la responsabilité civile à la propriété intellectuelle, à la protection des données personnelles, au commerce électroniques, en passant par les questions éthiques liées à la régulation des voitures autonomes et la cybersécurité.

En 2009, elle a publié l’un des premiers ouvrages français en droit de l’internet. Elle compte aussi plusieurs publications ainsi que de nombreuses présences à des colloques. Au cours des dix dernières années, elle a tissé plusieurs liens avec le Canada. En 2010, elle était professeure invitée à la Faculté de droit de l’Université Laval et est aujourd’hui membre du Conseil scientifique de la Chaire Wilson à l’Université de Montréal, dont le professeur Vincent Gautrais est titulaire. Céline Castets-Renard a aussi développé des liens étroits avec les membres du Centre de recherche en droit, technologie et société à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa; elle y a d’ailleurs été nommée chercheure régulière en juin dernier. Elle enseignera cette année des cours portant sur l’intelligence artificielle et la robotique ainsi que sur le droit privé du numérique.

 

Retrouvez son dernier ouvrage « Droit du marché unique numérique et de l’intelligence artificielle« , oct. 2020, Bruylant, 358 p.

 

Voir aussi l’ouvrage collectif « Enjeux internationaux des activités numériques : Entre logique territoriale des États et puissance des acteurs privés« , 1re édition 2020, en co-direction Céline Castets – Renard, Valère Ndior, Lukas Rass-Masson. Cet ouvrage a reçu le prix FIC 2021 « Recherche universitaire« .

 

Ce contenu a été mis à jour le 24 juin 2021 à 9 h 01 min.