L’intelligence artificielle et le silence du consentement

CASTETS-RENARD C. et HULIN A-S, "L’intelligence artificielle et le silence du consentement", balado, Laboratoire pour la recherche critique en droit, mars 2021

À l’ère de l’intelligence artificielle, l’exploitation des données personnelles par les organisations fait l’objet d’une importante défiance publique à la suite des multiples atteintes aux droits et intérêts des personnes qui génèrent ces données au quotidien. Pour les juristes, de tels constats appellent une révision du cadre juridique de la protection des données personnelles, et notamment du principe du consentement dont il est un pilier fondamental. Or, l’enjeu est de taille : comment renforcer ce principe sans faire obstacle au développement de l’intelligence artificielle?

À la lumière du droit comparé et des réformes législatives en cours au Québec et au Canada, les deux contributrices discuteront si le principe du consentement constitue encore un moyen suffisant et efficace pour assurer la protection des données personnelles. Elles présenteront également quelques pistes de réflexions et de solutions pour conjuguer la protection des données personnelles avec l’exploitation nécessaire de ces dernières pour le développement de l’intelligence d’artificielle.

Mis à jour le 22 avril 2021 à 14 h 23 min.