La place des femmes dans l’écosystème de l’IA au Québec

La place des femmes dans l’écosystème de l’IA au Québec
  • Lyse Langlois, Directrice de l’OBVIA
  • Laurence Beaulieu, Directrice générale adjointe, IVADO
  • Modérée par la Professeure Céline Castets-Renard, Chaire de recherche IA responsable à l’échelle mondiale, Université d’OttawaL’industrie de l’IA est devenue un lieu de pouvoir et d’argent, majoritairement dominé par de grandes entreprises dirigées par des hommes. Les équipes d’ingénieurs et développeurs sont aussi peu diversifiées et peu représentatives de la société.Dans ce contexte, cette première table ronde a pour objectif de faire le point sur la situation au Canada et en particulier au Québec.

    Alors que les organisations de recherche et organismes innovants en IA sont très amplement financés par les gouvernements canadien et québécois, en particulier autour des trois instituts financés par le CIFAR dont le MILA à Montréal, cette table ronde interroge la place des femmes dans l’écosystème québécois et les jeux de pouvoirs qui s’y déploient.

    Cet évènement est co-organisé par la Chaire IA Responsable à l’Echelle Mondiale de l’Université d’Ottawa et la Chaire-miroir Ottawa-Lyon Les avatars de la personne et les enjeux contemporains du droit privé de la responsabilité.

Mis à jour le 20 novembre 2021 à 13 h 12 min.