DelibAnalysis

Ce projet utilise l’apprentissage automatique pour prédire la qualité démocratique du discours politique. L’outil développé, disponible pour les chercheurs depuis 2018, permet une approche comparative qui donne des aperçus importants sur la participation démocratique et les systèmes politiques. L’outil est basé sur le « Discourse Quality Index », développé en 2003 Steenbergen et alii en Allemagne. Cet indice permet la mesure quantitative de la qualité d’une délibération politique.

Depuis le lancement de DelibAnalysis, l’outil a été utilisé dans de nombreux domaines, tant pour la mesure de la participation dans des plateformes en-ligne que dans des parlements. À titre d’exemple, un projet avec Michael MacKenzie, de l’Université de Pittsburgh, utilise l’outil dans le contexte de trois territoires canadiens. Ces trois territoires constituent des études de cas intéressantes car, alors que le Yukon dispose d’une législature de type contradictoire, le Nunavut et les T.N.-O. utilisent des systèmes législatifs non partisans. La comparaison de la qualité démocratique de leurs débats politiques est donc d’autant plus intéressante.

D’autres initiatives sont en cours, dont l’étude de la délibération sur Twitter des élus politiques en Espagne, mené par Rosa Borge Bravo à l’Université Ouverte de la Catalogne, ainsi que d’autres études à l’Université de Stuttgart en Allemagne, la London School of Economics, et l’Université Szeged en Hongrie.

Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez contacter Eleonore Fournier-Tombs.

Mis à jour le 20 novembre 2021 à 16 h 07 min.