Action humanitaire et IA

L’objectif principal de cette recherche est de s’interroger sur l’impact de l’utilisation de systèmes d’intelligence artificielle en situation de crise humanitaire et en particulier dans la gestion des mouvements migratoires. Si certains outils de gestion paraissent utiles pour améliorer l’efficacité de la logistique humanitaire (organisation des moyens matériels comme la nourriture, le matériel de campement, les équipements de santé), d’autres outils, plus directement en lien avec les personnes et impliquant la collecte de leurs informations (données biométriques d’identification, données personnelles sensibles), s’avèrent problématiques. Certains usages et technologies soulèvent ainsi des inquiétudes concernant le respect des données personnelles, des droits humains et des principes de protection issus du droit international humanitaire et du droit de la guerre. Dans ces hypothèses, l’intelligence artificielle peut renforcer les risques de violation des droits humains envers des populations déjà en situation de vulnérabilité.  

Face à l’émergence de nouveaux risques d’atteinte aux droits humains des migrants, apatrides et réfugiés, générés par certains systèmes d’intelligence artificielle utilisés en situation de crise humanitaire, quels sont les moyens techniques, éthiques et juridiques à mettre en œuvre pour les minimiser ? Comment garantir leur respect et efficacité ? 

Mis à jour le 20 novembre 2021 à 16 h 15 min.